Le mot du Président

Alain Perrollaz

En 2015, le niveau bas des taux d’intérêts a continué à dynamiser le marché de l’investissement immobilier et celui de l’épargne immobilière, tandis que le contexte économique, qui tarde à s’améliorer, a pénalisé le marché locatif. Dans cette situation paradoxale d’un marché de l’investissement qui bat des records et d’un marché locatif encore difficile, le groupe Paref a bénéficié de la revalorisation du patrimoine de la Foncière et du maintien à un niveau élevé de la collecte des SCPI/OPCI. Dans le même temps, le groupe n’a pas souffert des conditions défavorables du marché locatif, nos équipes ayant réussi une nouvelle fois à améliorer le taux d’occupation de la Foncière.

L’année 2015 a ainsi été une bonne année pour le groupe PAREF. Le groupe a pu tirer parti des conditions favorables du marché grâce à la stratégie mise en place depuis 4 ans :

  • la montée en gamme du patrimoine a permis de bénéficier pleinement de la compression des taux. Ainsi, les acquisitions d’immeubles de bureaux de qualité réalisées à Levallois en 2014 et à Gentilly en 2015, en réemploi des fonds provenant des arbitrages d’actifs matures, apportent une contribution importante aux résultats 2015 et à la valorisation de la Foncière,
  • le développement de l’offre produits, avec la réussite confirmée de la SCPI Novapierre Allemagne, a permis de faire progresser les commissions de l’activité Gestion de près de 36 %.

La Foncière poursuit depuis 4 ans une politique de montée en gamme du patrimoine en réemployant le produit des arbitrages sur des investissements en actifs de bureaux, récents et bien placés. L’année 2015 a été marquée par l'acquisition d’un immeuble de bureaux mono-locataire de 2.800 m² à Gentilly, qui s’inscrit parfaitement dans cette stratégie. L’immeuble allie un bon niveau de rendement immédiat et un potentiel de création de valeur grâce à son emplacement, avec une visibilité directe sur le périphérique parisien. A cela s’ajoutent les trois investissements réalisés à Seclin et Bron (Lyon) par la SCPI Interpierre (intégrée globalement). La Foncière a également entrepris des travaux d’étude et d’amélioration des performances énergétiques de ses actifs, notamment des immeubles de Pantin et Levallois, afin de valoriser le patrimoine et sécuriser la demande locative.

Dans l’activité de Gestion pour compte de tiers, l’année 2015 a été marquée par la confirmation du succès auprès du public de la SCPI Novapierre Allemagne (murs commerciaux en Allemagne) et la croissance de la collecte et des investissements de la SCPI Interpierre (bureaux et locaux d’activité). Ces deux véhicules ont contribué significativement à l’augmentation sensible des commissions. A cela s’ajoute la reprise de la gestion d’une nouvelle SCPI (Atlantique Pierre) avec une prise d’effet au 1er janvier 2016 et l’obtention de deux mandats de gestion d’OPPCI en qualité de « fund manager ». Le marché des OPCI professionnels (« OPPCI ») connait une nouvelle phase de développement et nous entendons bien évidemment capitaliser sur ces succès pour obtenir d’autres mandats.

Sur le plan financier, le Groupe enregistre un résultat net en forte progression à +5,4 M€ (contre +1,1 M€). Le résultat net récurrent hors impact des cessions et variations de juste valeurs progresse de près de 9 % à 7,6 M€, bien que pénalisé par la contribution négative des résultats des sociétés mises en équivalence (Watford, Vivapierre). Le résultat financier s’est largement amélioré grâce à la restructuration de la dette intervenue sur l’exercice 2014 et aux nouveaux financements obtenus sur les acquisitions. Le groupe bénéficie d’une structure financière solide avec un LTV qui diminue de un point à 40 % malgré l’acquisition de Gentilly. L’ANR triple net EPRA s’établit à 78,1 € contre 72,6 € fin 2014. Paref distribue un dividende inchangé à 3 € /action.

Pour 2016, le contexte général devrait rester favorable à nos deux métiers grâce au niveau toujours bas des taux d’intérêt qui favorise l’investissement immobilier et l’épargne en pierre papier. Le groupe va bénéficier de nouvelles capacités d’investissement en co-investissement ou via des OPPCI, grâce à son LTV modéré et la possibilité d’envisager des cessions partielles d’Interpierre, cette SCPI atteignant une taille et un niveau de collecte satisfaisants. La contribution de l’activité Gestion devrait croitre en 2015, grâce à Novapierre Allemagne et Atlantique Pierre notamment. Le Groupe continuera à promouvoir l'innovation-produit et à se développer en s’appuyant sur la solidité de son modèle économique qui associe Gestion et Investissements directs.

Alain Perrollaz
Président du directoire